Épilation du maillot : tout ce qu’il faut retenir

Avec les beaux jours qui arrivent, il faudra commencer dès maintenant à faire la chasse aux poils disgracieux et cela passe par une épilation du maillot. Pour les moins téméraires, il vaut mieux confier l’opération à une esthéticienne qui saura faire l’exercice dans les règles de l’art. Aussi, pour celles qui projettent de faire leur épilation du maillot en institut, voici quelques informations à connaitre !

L’épilation du maillot en institut

épilation du maillot1L’épilation du maillot est devenue incontournable et d’ailleurs, les demandes fusent dans les instituts, surtout à l’approche de la saison estivale. Les clientes ont le choix entre diverses formes et diverses techniques d’épilation avec des rendus différentes. L’épilation du maillot classique reste la plus demandée. Le principe est simple, l’esthéticienne procède à une épilation des poils qui dépassent du slip, au niveau du pli de l’aine. Elle utilise généralement des bandes de cire et commence généralement par traiter le haut du maillot jusqu’à l’entrejambe. Les poils les plus rebelles sont ensuite retirés au moyen d’une pince à épiler.

 

L’épilation du maillot échancré ou épilation brésilienne consiste quant à elle à épiler les poils dépassant du slip ainsi que les poils situés aux abords des contours de ce dernier, mais aussi à l’intérieur. L’épilation du maillot façon ticket de métro consiste pour sa part à s’attaquer aux poils situés sur le devant du pubis, mais aussi sur les côtés et sur les grandes lèvres. L’épilation du maillot intégral comme son nom l’indique consiste à épiler entièrement le maillot à savoir les lèvres, le pubis et l’intérieur des cuisses. Enfin, l’épilation du sillon interfessier est proposée en complément de l’épilation intégrale et consiste à épiler les poils situés entre les fesses.

Les précautions à prendre

À noter que l’épilation du maillot doit aller de pair avec l’utilisation de soins dédiés et de protections intimes qui n’entrainent pas de risques d’irritations et de démangeaisons comme les serviettes hygiéniques lavables et bio. Comme elles ne contiennent pas de produits toxiques dans leurs composants et qu’elles offrent un bon niveau de confort, cela les rend incontournables. Pour éviter la repousse de poils incarnés, il faudra penser à réaliser régulièrement des gommages et penser à désinfecter la peau après la séance d’épilation si l’esthéticienne ne l’a pas déjà fait. Comme il existe sur le marché des produits anti-repousse, il sera plus aisé de prévenir ce genre de petits désagréments.

Il est également intéressant de rappeler que l’épilation en institut de beauté n’est pas aussi risquée comme on veut bien nous le faire croire, car l’esthéticienne saura choisir la bonne technique à retenir en fonction de la peau et des attentes de ses clientes. Pour celles dont la peau présente des rougeurs, des boutons, des poils incarnés, des irritations accompagnées de démangeaisons et de douleurs, il faudra penser à consulter au plus vite un dermatologue. Il en est de même pour les personnes qui ont une peau atopique et qui sont souvent sujettes à des allergies. Enfin, pour une hygiène correcte, il faudra espacer les séances d’épilation du maillot d’environ 15 jours, cela va laisser la peau respirer et se détendre entre deux tiraillements.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter