Soigner naturellement la sècheresse vaginale : comment faire ?

La sècheresse intime est un fléau qui touche principalement les femmes ménopausées ainsi que les femmes enceintes. Elle est à l’origine de nombreuses sensations d’inconfort comme les démangeaisons, les brûlures et les irritations. Heureusement, il existe des moyens efficaces pour lutter contre la sècheresse intime sans passer par la case traitement hormonal. Pour savoir lesquels, suivez le guide.

Concrètement, qu’est-ce que la sècheresse vaginale ?

Le vagin est constitué de glandes qui produisent des sécrétions lubrifiantes. Ces dernières nettoient le vagin et contribuent également à l’hydratation des grandes et petites lèvres. La quantité des sécrétions varient en fonction de l’activité sexuelle et du cycle menstruel de la femme. Pour une raison ou pour une autre, lorsque leur production s’arrête, la muqueuse vaginale s’affine et se rétracte. C’est la sècheresse intime. Elle provoque des sensations d’inconfort comme le prurit, les picotements ou brûlures pendant la miction, des irritations, etc. Elle rend également les rapports sexuels douloureux. 

Comment remédier à la sècheresse intime ?

Il existe de nombreux moyens pour soigner la sècheresse intime sans recourir aux hormones. Le traitement au laser vaginal à Toulouse en fait partie. Il est indolore et doit être pratiqué en dehors de la période des règles. Par contre, l’activité sexuelle doit être suspendue pendant une semaine après le traitement.

Par ailleurs, il est conseillé d’avoir des relations sexuelles régulières qui optimisent l’hydratation du vagin. En effet, lorsque les vaisseaux sanguins de la zone vaginale sont régulièrement sollicités, cela favorise sa lubrification naturelle. Jusqu’à ce que les problèmes se résolvent, n’hésitez pas à utiliser un lubrifiant. Ce dernier est constitué de substances comme l’acide hyaluronique qui aide à restituer l’hydratation vaginale naturelle.

En outre, il est conseillé de boire suffisamment d’eau. En effet, toutes les cellules du corps, quelle que soit leur localisation, ont besoin d’eau. Privilégiez aussi les aliments riches en vitamine A, C, F et E. Ces vitamines favorisent la production de collagène qui améliore l’élasticité de la muqueuse vaginale, stabilisent la perméabilité des membranes et soulagent les troubles liés à la ménopause. Prenez également de la probiotique sous forme de gélules pour rétablir l’équilibre de la flore vaginale. Pour obtenir plus de conseils sur votre santé intime, rendez-vous sur mariefrance.fr.

Quelles sont les causes de la sècheresse intime ?

Mieux vaut prévenir que guérir. Aussi, il est important de connaître les facteurs responsables de la sècheresse intime et l’éviter dans la mesure du possible. Voici quelques-unes des principales sources du problème :

La chute du taux d’œstrogènes

Il s’agit d’hormones féminines sécrétées par les ovaires, dont la production peut être perturbée par la ménopause, la grossesse et l’accouchement.

Les traitements médicaux

La sècheresse vaginale fait partie des effets secondaires de la prise de médicaments appartenant à la famille des antipsychotiques et antidépresseurs ainsi que les antihypertenseurs.

Une mauvaise hygiène intime

L’assèchement des parois vulvaires peut être causé par une hygiène intime inadaptée. Il peut s’agir d’une hygiène intime insuffisante, d’une douche vaginale ou de l’utilisation de produits d’hygiène parfumés qui agressent la muqueuse vaginale.

Le port de vêtements trop serrés

Lorsque les vêtements et les sous-vêtements sont trop serrés, les cellules de la vulve s’étouffent et s’irritent. D’où la sècheresse vagi

nale.